Actualités du monde, notre maison commune.

De la Syrie à l’Ukraine, la stratégie du chaos

Revue Esprit 27janvier 2023

Les hésitations européennes autour de l’envoi de chars en Ukraine témoignent des interrogations que suscite dorénavant la perspective d’une guerre longue. Alors que l’Ukraine a besoin de cette aide matérielle et logistique pour prendre un avantage décisif, certains invoquent le risque d’escalade militaire avec la Russie, et surtout la nécessité de mettre fin à la guerre et d’amener tout le monde autour de la table des négociations, au risque que Poutine n’y arrive en position de force.

Pendant ce temps, une autre guerre se poursuit... A lire ici : 

https://ahp.li/8eb7ee14d8e1ca71f588.pdf

Guerre en Ukraine : pourquoi le pape s'inquiète d'un risque d'escalade

En Russie, une association religieuse paroissiale va participer à la formation de volontaires pour l’Ukraine.
« Nous espérons former un bataillon »,
a déclaré samedi 12 novembre, à plusieurs médias russes, AlexeïGanjine, archimandrite de la cathédrale Saint-Nicolas-des-Marins de Kronstadt.

L’organisation religieuse orthodoxe « Croix de Saint-André » a annoncé, samedi 12 novembre, qu’elleformait des volontaires pour l’Ukraine.

La diplomatie vaticane alerte depuis des semaines sur un risque d’extension du conflit ukrainien. Mercredi 16 novembre, le pape François a de nouveau fait part de ses prières pour l’établissement d’un « cessez-le-feu » et d’un « dialogue ».

Douleur, préoccupation et inquiétude. Au lendemain de nouveaux bombardements enUkraineet alors qu’unmissile s’est écrasé pour la première fois sur le territoire polonais, le pape François a alerté mercredi 16 novembre contre toute escalade dans la région.
« Prions pour que le Seigneur convertisse les coeurs de ceux qui veulent encore la guerre,a affirmé François

Lire la suite ici :

https://ahp.li/04c88f02c4f80fc6f232.pdf



Une association religieuse russe et la guerre en Ukraine

 Novembre 2022

Etre vivants face à l'extinction.

Un Podcast sur le site "Les deux pieds dans le bénitier".

Entre la chute de la biodiversité et le réchauffement climatique – deux réalités intimement liées – c’est l’ensemble du monde vivant qui est mis à mal. L’espèce humaine lui inflige, de par notre style de vie, des souffrances aux dégâts irréversibles et dont nous commençons à en payer le prix. Comment cette extinction de masse nous interroge en tant qu’être vivant ? Que dit-elle de notre relation à l’ensemble du vivant, et surtout à Celui qui nous l’a confié ?

C’est avec ces questions que nous sommes allé·es rencontrer Mahaut et Johannes Herrmann. Johannes est chargé de mission expertise à la LPO, la ligue de protection des oiseaux. Mahaut, ancienne journaliste, se consacre aujourd’hui à la recherche sur l’histoire des traductions de la Bible. Ensemble, ils ont écrit deux livres, dont un qui nous a particulièrement donné envie de les entendre sur toutes ces questions essentielles : La vie oubliée. Crise d’extinction : agir avant que tout s’effondre, publié en 2018 aux éditions Première Partie.

A écouter ici : 

Annie Ernaux s'inscrit du côté de ceux qui n'ont que leurs simples mots...

In La Croix, par Mgr Pascal Wintzer

« Avec les scouts, guerriersde paix en Centrafrique » Pod cast

Malo Tresca est journaliste au service religion du quotidien La Croix.

En août 2022, elle s’est rendue enCentrafrique (1), où les stigmates de la guerre civile sont encore visibles. Pendant une semaine, elle a suivi letravail des scouts et guides centrafricains, offrant de nombreux services à la population et incarnant l’espoir,ténu, d’un véritable retour à la paix.

Kirill et la défiguration du christianisme

Le patriarche orthodoxe russe Kirill incarne une forme particulièrement hideuse de dévoiement politique d’une autorité religieuse. Ce dévoiement a pris un tour carrément effrayant ces derniers jours.

Non content de légitimer la guerre lancée par Vladimir Poutine en Ukraine, le voici qui encense le fait même de se battre et de tuer : « Allez courageusement remplir votre devoir militaire. Et souvenez-vous que si vous donnez votre vie pour votre patrie, pour vos amis, alors vous serez avec Dieu dans son Royaume, dans la gloire et la vie éternelle. »

https://ahp.li/a913d6ad6c3a72d6f90d.pdf

in Témoignage Chrétien, octobre 2022

Passivité, immédiateté, bruit médiatique. Alain CHOURAKI

« Quelle étrange attitude que de chaque fois écarter l’idée qu’un passé douloureux impensable puisse se reproduire ! »

Par Alain Chouraqui, Président de la Fondation du camp des Milles.

Passivité, immédiateté, bruit médiatique, « vérités alternatives » … sont quelques-uns des facteurs qui nous empêchent de voir les retours tragiques de l’histoire estime, dans une tribune au « Monde », Alain Chouraqui, président de la Fondation du camp des Milles, pour qui tous les travaux sur la pensée de l’impensable doivent enseigner

Impensable, la guerre au cœur de l’Europe ! Impensable, l’évocation au plus haut niveau du recours à l’arme nucléaire ! Impensable, la démocratie européenne menacée de l’intérieur et de l’extérieur par l’extrémisme nationaliste, quatre-vingts ans après ses ravages monstrueux ! Impensable l’élection aux Etats-Unis d’un président menaçant l’Etat de droit ! Impensable, au XXIe siècle, des enfants assassinés dans leur école parce que juifs ! Impensable, le monde entier à l’arrêt, confiné par une nouvelle peste ! Impensable, la vie sur Terre menacée par le changement climatique !…

Et pourtant… Ne s’agit-il pas plutôt de faux impensables, de sujets qui auraient pu et dû être pensés, pour lesquels nous disposions d’éléments suffisants pour la réflexion, l’alerte et la prévention. Impensables ? N’est-ce pas une manière un peu facile de nous pardonner nous-mêmes la paresse de notre pensée, la tendance à fuir l’évidence gênante, et souvent l’oubli de notre expérience collective et la sous-estimation de ses fortes leçons ?

Ces faux impensables sont même parfois de faux impensés, car certains ont bien été analysés, mais gommés, niés, enfouis. Nous pourrions même dire que, à l’exception du changement climatique, nouveau à l’échelle humaine mais rapidement et bien documenté, tous les autres « impensables » ont été anticipés, pensés ou auraient pu l’être.

« Le nationalisme, c’est la guerre »

La crise des missiles de Cuba (1962) a été trop vite considérée comme appartenant à un monde disparu avec le rideau de fer. Et les leçons d’Auschwitz, étrangement inhibées par la dénonciation du point Godwin ou par le sentiment ambigu que l’on en parle trop, n’ont pas servi pour éviter le génocide au Rwanda (1994), ou les crimes de masse en Yougoslavie (1991-1995) ou au Cambodge (1975-1979). La guerre en Ukraine aussi était pensable, au nom du constat historique que « le nationalisme, c’est la guerre », et elle a d’ailleurs été pensée dans la logique des actions russes en Géorgie, en Crimée, dans le Donbass.

Quelle étrange attitude que de chaque fois écarter l’idée qu’un passé douloureux alors vraiment impensable puisse se reproduire ! Quel oubli rapide que la « der des ders » n’a attendu que vingt et un ans pour ne plus être la dernière guerre !  …

Le Conseil œcuménique des Églises (COE) réuni jusqu'au 8 septembre

« L’amour du Christ mène le monde à la réconciliation et à l’unité »

En quête d’unité chrétienne Le Conseil œcuménique des Églises (COE) a été fondé en 1948 à Amsterdam pour créer un « réseau œcuménique mondial » et « participer aux luttes pour la justice, la paix et la création ».

Il réunit aujourd’hui 352 Églises orthodoxes, anglicanes et protestantes. L’Église catholique dispose d’un statut d’observateur lors des rassemblements du Conseil.

La précédente assemblée du COE s’est tenue en 2013 à Busan, en Corée du Sud. Prévue en 2021 et reportée en raison de la crise sanitaire, la 11 e édition a lieu en Europe pour la première fois depuis celle d’Uppsala (Suède) en 1968.

Son thème : « L’amour du Christ mène le monde à la réconciliation et à l’unité ».

In La Croix Félicien Rondel, envoyé spécial à Karlsruhe (Allemagne

Guerre en Ukraine : le pape se défend d'être pro-Poutine

Analyse de Louis Besmond de Senneville. 14 juin 2022

La Croix

Évoquant la guerre entre l’Ukraine et la Russie, dans un entretien publié dans des revues jésuites européennes mardi 14 juin, François affirme qu’ « il n’y a pas de bons et de méchants métaphysiques, de manière abstraite ».

Article à lire ici : 

https://ahp.li/e2ed61fc5983ab016ba8.pdf

 

Pour les évêques orthodoxes de France

Le 12 juin dernier, l’Assemblée des évêques orthodoxes de France (AEOF) – ils sont une dizaine de diverses obédiences et origines nationales – a tenu sa dernière session. On aurait pu penser que le conflit qui déchire l’Europe – et le monde orthodoxe – occupe toutes leurs pensées. Le compte rendu de leur rencontre place pourtant le sujet en troisième position – sur sept – de leurs travaux. Auparavant, il est question des « meilleurs voeux de longue vie pour les trente ans de son ministère depuis son accession au Trône du Patriarcat OEcuménique à Sa Sainteté le patriarche Bartholomée Ier » et de « la joie » devant la reprise de « la communion eucharistique » entre divers patriarcats européens. Des sujets majeurs… (Philippe Clanché, in Témoignage Chrétien)

Olena Zelenska : de l'ombre à la guerre"

PORTRAIT par Ariane Chemin (in "Le Monde")

Sa vie a basculé à l’aube du 24 février, jour du déclenchement de l’offensive russe en Ukraine. En quelques heures, la première dame a dû se mettre à l’abri avec ses deux enfants et se résigner à vivre deux longs mois loin de son époux, le président Zelensky. De retour à Kiev, l’ancienne scénariste qui s’est évertuée pendant des années à divertir l’Ukraine, se retrouve aujourd’hui contrainte de la consoler.

Lettre de Kiev

Constantin Sigov, philosophe ukrainien, a écrit en français cette "Lettre de Kiev".

Cet écrit mérite d'être connu et diffusé pour son contenu *(voir ci-dessous) et pour le genre qu'il utilise : le genre épistolaire. En effet, lorsque nous recevons une lettre, nous recevons bien plus que des informations, nous entamons ou poursuivons une relation de personne à personne.

Correspondre avec des habitants d'Ukraine est une idée à creuser (les logiciels de traductions nous y aideront). Et c'est un souhait que M. Sigov a exprimé lors d'un webinaire organisé par l'institut oeucuménique de Kiev le 11 avril.

* Contenu de la "Lettre de Kiev" (Ed. du Cerf)

Sous le déluge d’acier qui ravage Kiev, du fond de la cave qui lui sert d’abri, Constantin Sigov, l’un des plus grands philosophes ukrainiens d’aujourd’hui, connu pour avoir enseigné à La Sorbonne, écrit une lettre à ses amis français. Il dit la réalité au jour au jour de l’effroyable guerre que Vladimir Poutine inflige au peuple d’Ukraine. Il raconte le courage des résistants qui prennent les armes pour défendre la liberté. Il explique les non-dits de ce conflit fratricide au cœur du Vieux-Continent. Il éclaire sa signification pour l’avenir de l’Europe. Sa lettre représente le plus puissant des appels à la mobilisation de toutes les femmes et de tous les hommes qui ne peuvent se résoudre à la victoire du Mal radical. 

Pour se procurer la Lettre, il faut la commander en librairie (2€50) sans frais de port

ou sur le site de l'éditeur (avec frais de port)

https://www.editionsducerf.fr/librairie/livre/19537/placards-libelles-12-lettre-de-kiev

Comment les Centrafricaines agissent en médiatrices...

Depuis la crise de 2013, la société civile centrafricaine fait preuve de résistance face à ceux qui cherchent à souffler sur les braises de la violence intercommunautaire. Les femmes jouent un rôle majeur.

Émission :

Je pense donc j'agis

Animé par : Radio Terre Solidaire

Temps : 3 minutes

Guerre en Ukraine. Un combat métaphysique, disent-ils...

La guerre déclenchée par le président russe contre l’Ukraine n’est pas une guerre de religion. Plutôt une croisade expansionniste menée au nom de la pureté russe inspirée par l’orthodoxie, afin de lutter contre l’Occident décadent et menaçant.

Le patriarche orthodoxe russe Kirill, l’un des théoriciens de ce discours, confirme, bénit, et sacralise une telle manipulation de la foi chrétienne au service de la guerre.
Tout en affirmant que « là où est le diable, là aussi est le mensonge » il ose expliquer que « les ennemis (extérieurs) des peuples russes et ukrainiens s’efforcent par tous les moyens de leur insinuer : vous êtes des ennemis, vous devez faire la guerre ». Il évoque « un combat métaphysique au nom du droit de se tenir du côté de la lumière, du côté de la vérité de Dieu, de ce que nous révèlent la lumière du Christ, sa parole, son Évangile ». Devant tant de mensonges, il me faut bien croire que le diable existe !  

 Par Guy Aurenche

Lire la suite ici sur le site de St Merry hors les murs : 

https://saintmerry-hors-les-murs.com/2022/03/18/guerre-en-ukraine-un-combat-metaphysique-disent-ils/?utm_campaign=shareaholic&utm_medium=facebook&utm_source=socialnetwork&fbclid=IwAR0u_wBcr3NugwGzEXhD5ZGeDcSYAi4irNHrButrHlCIlMIG8S8eGI3gixg

 

Adaptation de la prière pour la Paix de Jean-Paul II

« Entends ma voix, Seigneur,

car c'est celle des victimes de toutes les guerres

et de toutes les violences entre les individus et les peuples.

Entends ma voix,

car c'est celle de tous les enfants qui souffrent

et qui souffriront tant que les gens mettront leur confiance dans les armes et la guerre.

Entends ma voix,

quand je te prie d'insuffler dans le cœur de tous les humains

la sagesse de la paix, la force de la justice et la joie de l'amitié.

Entends ma voix,

car je te parle pour les multitudes qui,

dans tous les pays et en tous les temps,

ne veulent pas la guerre et sont prêtes à parcourir la route de la paix.

Entends ma voix

et donne-nous la force de savoir répondre toujours à la haine

par l'amour, à l'injustice par un total engagement pour la justice, à la misère par le partage.

Entends ma voix,

ô Dieu, et accorde au monde,

spécialement au Moyen-Orient, en Ukraine et partout où sévit la violence ta paix éternelle. Amen »

S'informer pour soutenir l'Ukraine

La guerre déclenchée par la Russie contre l’Ukraine ne peut nous laisser indifférents. Parce que des femmes, des hommes, des enfants souffrent sous la menace des bombes et, déjà, sont sur les routes de l’exil.  Parce qu’il y va du droit d’un peuple à vivre en démocratie, à défendre son indépendance. Parce que ce drame se joue aux frontières de l’Europe et oblige l’Union Européenne à s’unir pour protéger les peuples qui expriment ce désir de démocratie, pour accueillir dignement ceux qui seront contraints de fuir leur pays et tenter de contraindre Vladimir Poutine par de sévères sanctions économiques et financières. Parce que les religions, enfin, ont un rôle à jouer dans la recherche d’un apaisement et, peut-être, d’une solution.

Pour toutes ces raisons, les Semaines sociales de France vous proposent quelques éléments de réflexion. Et pour d’autres raisons, plus personnelles : l’appartenance des SSF au réseau Ixe (Chrétiens pour l’Europe) qui rassemble des chrétiens venus de toute l’Europe et l’existence de Semaines sociales œcuméniques en Ukraine auxquelles plusieurs d’entre nous ont participé, tandis que venaient à nos sessions des amis venus d’Ukraine.

En nous informant, en nous associant aux actions de solidarité qui nous seront proposées  (ainsi l’accueil de réfugiés avec la communauté Sant Egidio), en priant pour la paix, signifions notre fidèle  amitié.

Dominique Quinio, présidente des Semaines sociales de France

A consulter ici : 

https://s3-eu-west-1.amazonaws.com/buypacker-prod/email/74882825.html?response-content-disposition=inline&AWSAccessKeyId=AKIAIAGCEPGSROXYCM3A&Expires=1961509892&Signature=qzZk8e2HvXmF%2FRLZHhSxLZOTnfA%3D

Appel à prier pour la paix

Parce que nous sommes désarmés,
La guerre a éclaté à nos portes, dans l’est de l’Europe.
Notre communauté de Transhumances ne peut rester silencieuse.
Que sa voix rejoigne bien d’autres cris !
Le président russe, a donné l’ordre d’envahir l’Ukraine,
de bombarder le pays, de tuer la population, de détruire les infrastructures,
de violer la souveraineté d’un état. Nous condamnons ces crimes.


Parce que nous sommes désarmés,
nous disons toute notre solidarité à l’Ukraine et à son peuple qui souffrent !


Parce que nous sommes désarmés,
nous admirons le courage des citoyens russes qui, en dépit de la répression,
protestent contre leur gouvernement et réclament le retour à la paix !


Parce que nous sommes désarmés,
nous nous engageons à construire une Europe animée
par le respect de la dignité et des droits des personnes et des peuples.
Nous demandons à nos responsables civils et religieux d’agir en ce sens.


Parce que nous sommes désarmés,
nous ne nous laisserons pas gagner par le découragement.
En bousculant nos habitudes, nous contribuerons, là où nous vivons et dans la
mesure de nos moyens, à construire un monde de confiance.


Parce que nous sommes désarmés, nous prenons au sérieux l’appel au jeûne et à la prière lancés par le pape François et d’autres responsables religieux, pour ce mercredi des cendres*.

En union avec Saint-Merry-Hors-les-Murs, le 26/02/2022

* C'est Mercredi prochain, 2 mars 2022, le mercredi des cendres. Si des contraintes ne permettent pas de répondre à l'appel du pape François ce jour très précis, notre réponse peut être anticipée ou reportée.

Commentaires

08.10 | 11:43

Verhelst «  quand je suis faible je suis fort «  Debout dans l’épreuve

08.10 | 11:41

Lire le témoignage très frappant et émouvant de Thierry Verhelst attei...

01.10 | 05:38

Le pire ,comme l'a dit Anne Sinclair à propos d'elle-même et de DSK ,c'es...

22.08 | 05:09

Merci pour ces messages de l'été. Ils me rejoignent en Corrèze où je suis ve...