Textes et Prières (Archives)

François d'Assise devant le crucifix de St Damien

Le Crucifix de San Damiano, artiste inconnu, fin XIIe siècle, Assise, Basilique Sainte-Claire
Aucune expression de souffrance, ni sur son visage ni dans son corps. Pas de couronne d’épines. Quel soutien pouvait attendre François d’un Christ aussi distant et comme indifférent même à son propre sort ? Comment l’a-t-il vu ?

Quelle prière pour la paix par temps de guerre en Ukraine ?

J’imagine qu’actuellement, au cours des messes et des cultes dominicaux dans toutes les églises et les temples chrétiens du monde, sont formulées des prières d’intercession pour la paix en Ukraine. Et que celles-ci, du moins dans les églises catholiques, sont exprimées dans le style habituel, sous la forme de demandes à Dieu dans des termes plus ou moin ssemblables à ceux-ci : « Pour que cesse la guerre en Ukraine et que vienne une paix juste dans ce pays éprouvé, prions leSeigneur»... [...]

Pourquoi ces demandes sont-elles inacceptables pour un chrétien du XXI e siècle baignant dans la culture moderne ? En quoi peuvent-elles déconsidérer le christianisme aux yeux des agnostiques et des athées à cause des images de « Dieu » et de l’homme qu’elles véhiculent ?

Prière des Petites Soeurs de Jésus pour l'Ukraine

« Je voudrais mettre une étincelle d’amour dans chaque coin du monde. »

Saisie par la passion de l’unité,

petite sœur Magdeleine devient nomade de Dieu sur les routes du monde.

Par son intercession,
nous avons commencé une neuvaine de prière, pour que la paix revienne dans les pays secoués par les guerres et, en ces jours,
plus spécialement en Ukraine.

Carême 2022

Mercredi 2 mars      

PAIX à NOS CENDRES

"Souviens-toi que tu es poussière et que tu retourneras en poussière "

                         cette voix, je l'ai entendue,

cette parole, je l'ai si souvent entendue

                          au long des vies, au long des siècles, du haut de leurs chaires, de leurs tribunaux, de leurs pouvoirs, de leurs savoirs, tous ces prédicants qui la répètent:

                         "Homme, tu es poussière.... "

Et se trouvaient ainsi  justifiés la misère, la souffrance, la souffrance des autres, le malheur, la peine, le travail asservi...

"Souffre en vivant, souffre en maladie, souffre en donnant la vie,

tu es poussière...''

Par leurs prédications, voici ce qu'ils ont fait de l'Homme,

 de la chair d'Homme,

                         chair à travailler, chair à canon, chair à meurtrir,

                         chair à mortifier, chair à mort y faire

                         un peu plus tôt, un peu plus tard, qu'importe :

                         puisque tu dois retourner à la poussière.

Mon Dieu, croyaient-ils ainsi Te rendre gloire?

Faut-il que l'Homme soit petit pour que Tu sois Grand?

Faut-il que l'Homme soit malheureux pour que Tu sois bon?

Qui donc es-Tu, Dieu, pour que l'on pense cela de Toi?

       est-ce là ton Visage, est-ce là ton message?

       es-Tu ce Dieu jaloux de notre bonheur et de notre dignité?

« Mon enfant, dit Dieu, tu peux sans honte t'incliner et recevoir les Cendres.

       Non, la grandeur de Dieu n'est pas la faiblesse de l'homme

       et la gloire de Dieu n'est pas l'humiliation de l'homme.

Tu es poussière, mais dans cette poussière, je me suis compromis.

 Ils disent que je t’ai créé de rien ! Moi, je t’ai créé de Moi,

                                                            comme on crée par amour

Dans cette poussière, Je me suis mis à part égale avec l'homme,

                                                             et cela garantit ma Parole.

Cette poussière de terre, c'est Moi qui l'ai façonnée de mes mains,

                                                                            à mon image

Aux pires jours de votre ingratitude, je n'ai pas voulu la détruire

                                                                            ou la disperser

Cette poussière, Je suis venu l'habiter pleinement en mon Fils, cette poussière, je l'ai promise à la Résurrection, au bonheur, à la vie éternelle.

Mon enfant, dit Dieu, marque-toi de ces cendres

       elles ne sont pas signes de mépris pour ma créature

       mais elles te rappellent qu'ici-bas, tu dois brûler

                            car je n'aime pas ce qui est tiède

                            je n'aime pas qu'on se consume lentement

                                      de jalousie, d'envies, de plaisir,

                                     de dévotions ou de bonnes œuvres,

                                     à jour de ses aumônes, de ses prières et de                                       ses confessions.

       Tu es là pour brûler

                                     d'enthousiasme, de désirs, de projets,                                               d'amour, de vrai  repentir, de vraie                                                     compassion

       Et surtout, ô surtout, ne te prends pas pour la flamme

                                     la flamme qui est en toi te dépasse                                                     infiniment.  

       Souviens-toi de la laisser briller humblement, de la servir, et              de  dire merci.

Souviens-toi: « tu es poussière,

           mais poussière d'étoile,

           poussière divine, poussière de Dieu,      

                                qui retournera en Moi »

Jean-Pierre Belert 

pierre chauvet 12.03.2022 09:40

Trés beau commentaire sur qui es Dieu.Merci de nous faire passer de tel témoignage

Martine de Transhumance 12.03.2022 11:28

Bien contents que vous trouviez du ressourcement sur ce site On pense souvent à vous deux Amitié Martine & Jean-Marie

Commentaires

08.10 | 11:43

Verhelst «  quand je suis faible je suis fort «  Debout dans l’épreuve

08.10 | 11:41

Lire le témoignage très frappant et émouvant de Thierry Verhelst attei...

01.10 | 05:38

Le pire ,comme l'a dit Anne Sinclair à propos d'elle-même et de DSK ,c'es...

22.08 | 05:09

Merci pour ces messages de l'été. Ils me rejoignent en Corrèze où je suis ve...